ACCIDENTS DE
CIRCULATION SUR LA
LIGNE DES CARPATES
Danielle PELLEGRINI-MICHAUD
 Catastrophe du tunnel de Nurieux (Mornay), le mardi 30
mai 1922.
Dès la mise en service du tunnel, deux caractéristiques posent des problèmes pour son exploitation :
– La présence de nombreuses sources, l’eau arrivant dans le tunnel par des failles et autres conduits karstiques.
– La ventilation naturelle insuffisante pour supprimer la fumée des locomotives à vapeur, entraînant des risques élevés d’asphyxie des agents et des voyageurs.
C’est justement l’insuffisance d’aération qui a causé le dramatique accident du 30 mai 1922 ….. Lire la suite dans la revue N°12

—————————————–

LA VIGNE ET LE VIN EN
BUGEY
1850 – 1950
François RÉCAMIER
Deuxième partie: Le Vin
LA FUTAILLE
Deux ou trois jours avant les vendanges on devait préparer les tonneaux pour accueillir la nouvelle récolte. Après la consommation ou la vente du vin ils avaient été vidés de la lie et laissés ouverts dans une cave bien aérée pour éviter la moisissure….. Lire la suite dans la revue N°12

——————————————

 

UNE FOLIE À SERRIÈRES ?
Karine BRUNET-CASTELAIN
Sur les plans du cadastre actuellement mis en ligne, il ne figure pas, on l’ignore. Cependant, le cadastre napoléonien a dessiné une toute petite construction … avec une annotation : « ƒ »calligraphiée à l’encre noire.……..Lire la suite dans la revue N°12

—————————————-

UN FORÇAT RÉHABILITÉ
Jean Claude ROMAND
Isabelle TAVEL
Le lundi 21, les métiers à tisser sont arrêtés. Les canuts de la Croix-Rousse descendent vers la ville de Lyon en criant leur révolte mais sont repoussés par les tirs de la troupe. Jean Claude Romand, guidé par ses sympathies politiques, embrasse leur cause et, avec un talent certain, trouve la devise qui s’inscrit sur les drapeaux noirs (symbole de deuil) brandis dans les barricades :« Vivre en travaillant ou mourir en combattant »…..Lire la suite dans la revue N°12

—————————————-

LE SITE DE SAINT-ALBAN
Gaëtan BERTRAND LUSIGNAN
S’il vous arrive de vous fournir en pétillant dans le village renommé de Cerdon, peut être aurez vous remarqué, en regagnant les montagnes du Haut-Bugey, une masse rocheuse surplombant la route D11 plus connue comme étant celle de la «Vieille Côte». Cet abrupt rocheux, légèrement exagéré dans l’ouvrage Voyages pittoresques et romantiques dans l’ancienne France du baron Taylor, abrite une construction humaine,…..Lire la suite dans la revue N°12